Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Un cancer du sein sur 100 concerne les hommes

     

    hommr.jpg

    Une étude montre que la majorité des hommes ne savent pas qu’ils peuvent être atteints d’un cancer du sein. Et pourtant, près d’un cancer du sein sur 100 touche un homme, et le diagnostic est souvent posé tardivement.

    La lutte contre le cancer du sein est une cause essentiellement féminine : course en talons hauts, octobre rose (la couleur typiquement réservée aux filles), les campagnes de dépistage organisé pour les femmes… Et personne ne parle du cancer du sein chez les hommes. En cet octobre rose, il est important de soulever le tabou.

    Sur 100 personnes atteintes d’un cancer du sein, 99 sont des femmes… donc une personne est un homme. Sachant que 1,3 million de femmes ayant un cancer du sein sont diagnostiquées chaque année dans le monde, le calcul est rapide. En France, cela représente environ 500 hommes tous les ans. Considéré comme rare, le cancer du sein chez l’homme est néanmoins une maladie réelle, qui doit être prise en compte par le grand public, mais surtout par les médecins généralistes.

    Dans la revue American Journal of Nursing, Eileen Thomas de l’université du Colorado, a notamment voulu analyser les connaissances de la maladie chez l’homme, par les hommes. À ce propos, elle a questionné 28 hommes âgés de 30 à 60 ans, n’ayant pas été eux-mêmes touchés par la maladie, mais ayant eu une parente féminine atteinte d’un cancer du sein.

    Eileen Thomas a observé que 79 % d’entre eux n’avaient pas conscience qu’un homme pouvait être atteint de la maladie. Bien qu’ils aient des risques accrus de développer la maladie dus aux antécédents familiaux, ils ont avoué n’en avoir jamais discuté avec leur médecin généraliste. De plus, selon 43 % d’entre eux, être atteint de la maladie porterait atteinte à leur masculinité. Sur 100 personnes atteintes du cancer du sein, 1 est un homme. Le plus souvent diagnostiquée entre 60 et 70 ans, la maladie peut être traitée de la même manière que chez la femme.

    Un diagnostic souvent tardif

    Ces résultats contribuent à expliquer le diagnostic souvent tardif du cancer du sein chez les hommes, et donc à un stade déjà plus avancé (en moyenne à 65 ans contre 61 ans chez les femmes, mais des cas de 5 à 93 ans ont été rapportés). Au stade équivalent de la maladie, le taux de survie est le même, mais le taux de mortalité est plus élevé chez les hommes, à cause du diagnostic tardif. Étant donné le peu de tissus mammaires chez l’homme, une tumeur est plus facilement décelable, mais elle envahit aussi plus rapidement les tissus alentours.

    Les facteurs de risques

    D’après le National cancer institute, les facteurs de risques sont des expositions à des radiations, une maladie augmentant le niveau d’œstrogènes (comme la cirrhose ou le syndrome de Klinefelter qui correspond à la présence de 3 chromosomes sexuels, deux X et un Y), ou des antécédents familiaux de cancers du sein, surtout ceux qui possèdent une version altérée de la protéine BRCA2 (5 à 10 % des cas de cancer du sein).

    La plupart des cancers du sein diagnostiqués chez l’homme (80 %) sont descarcinomes canalaires infiltrant, le type également le plus courant chez la femme. Toutefois, une forme de cancer féminin n’a jamais été retrouvée chez l’homme (carcinome lobulaire in situ). Les traitements sont néanmoins équivalents à ceux des femmes, à savoir la chirurgie (souvent plus invasive), la chimiothérapie, l’hormonothérapie et la radiothérapie.

    Le cancer du sein chez l’homme existe donc réellement et ne remet pas en cause la virilité. En cas de doute, parlez-en à votre médecin.

    Source : le Saint-Sein

     

    Lien permanent Catégories : Le Saint Sein 0 commentaire
  • Résulat du concours : "100 ans avec Nivea"

    nivea1.jpg

    Bonjour à tous et à toutes,

    voici les résultats du concours : "Pour ses 100ans, Nivea vous fait gagner un an de produit !!", c'est Perrine C. qui remporte ce fabuleux lot. Toutes nos féliciatations à Perrine !!

    J'en profite pour remercier tous les participants, vous avez été effectivement été très nombreux à tenter votre chance, merci, et merci de suivre My Beauty blog qui grâce à vous a été le blog le plus lu de la Libre.be le mois dernier !!

    xx

    Mamzelle Caviar

     

     

    Lien permanent Catégories : Concours 1 commentaire
  • SAMPAR : Merveill’Yeux Roll-On

    Merveill_yeux_Roll-On-ouvert.jpgAlors je ne vais pas vous cacher, ce serait d’ailleurs difficile vu mon billet  « Découverte coup de cœur : SAMPAR », j’ai un faible pour les produits Sampar et tout particulièrement pour l'un d'entre eux, leur : Merveill’Yeux Roll-On. Oui je sais, rien que le jeu de mot me fait kiffer en fait.

    Ce que j’adore, en plus du jeu de mot, et de leur packaging, j'avoue, c’est également le bouton poussoir sur lequel il faut appuyer pour libérer la dose de crème nécessaire, et pas seulement parce que c’est sympa et ludique de voir la crème sortir des petites billes lorsqu’on appuie sur le bouton, mais également parce que du coup, ce système ingénieux permet de protéger la crème et évite que les bactéries s’en emparent (J’ai bien pensé écrire que les bactéries Sampar du soin, mais je me suis dit que ce serait peut-être un peu abusé).

    De plus, j’aime l’application du soin, il faut faire des petits cercles sous les yeux avec le roll-on et ensuite légèrement tapoter afin que le produit pénètre vraiment bien. Ce petit massage circulaire permet de lisser la peau et de bien hydrater en profondeur.  Les ridules sont directement comblées, et en un instant, les cernes et les poches diminuent. A adopter sans hésitation !!

    Petite astuce : actuellement Sampar propose jusqu'à 50 % sur certain de ses produits, profitez-en.

    Prix : 55€ le Roll-On de 10 ml

    Lien permanent Catégories : Visage 0 commentaire
  • Le fond de teint en poudre Terrybly Soleil

     

    Le-fond-de-teint-poudre.jpeg

    Parfait pour l'été, voici le fond de teint en poudre de chez Terrybly Soleil. Ce fond de teint est tout simplement  génial, il combine en effet tous les avantages, car en plus de protéger la peau du soleil avec une protection solaire indice 15 et de la déshydratation, il résiste également à l'eau tout en donnant vraiment bonne mine.

    Autant dire qu'il risque vite de devenir votre allié pour l'été. Seul petit regret à mon goût, je trouve son pouvoir couvrant peut-être un peu trop léger comparativement à celui de  Bare Minerals, mais le fait qu'il donne bonne mine et qu'il protège du soleil compense.

    A adopter pour rester la pus bronzée cet été, même dans la piscine !!

    Prix 65 € la palette.

    Lien permanent Catégories : Make-Up 1 commentaire
  • Pantene Pro–V Color Protect & Lisse - Baume de soin après-shampooing

    pantene-sunflower-baume-de-soin.jpgAlors il n’est pas toujours facile de choisir le meilleur soin pour les cheveux colorés. Pour ma part j’affectionne tout particulièrement la gamme de soin Pantenne Pro-V. Déjà parce que c’est une gamme que j’ai toujours connue et qui ne m’a jamais déçue, et j’avoue avoir un petit faible pour leur odeur.


    Actuellement j’utilise le baume de soin après-shampooing, et je le trouve juste parfait.  Mes cheveux sont visiblement plus lisses et plus brillants, et dès la première utilisation.  De plus, il aide à maintenir le taux d’hydratation du cheveu, lisse les écailles et empêche les frisotis,  les cheveux sont vraiment plus doux et plus faciles à coiffer. Ne pas hésiter à le laisser poser 3 minutes pour un résultat encore plus optimal.


    Prix 4€ le flacon de 250 ml

    Lien permanent Catégories : Cheveux 0 commentaire
  • Pour ses 100 ans, Nivea vous fait gagner un an de produit !!

    image002.jpg

    Elle est bleue, petite et ronde, et nous fascine de puis 100 ans, la crème Nivea continue de faire des adeptes. Avec plus de 100 millions d’exemplaires vendues chaque année dans le monde, la crème reconnaissable à sa fameuse boîte peut se vanter de faire partie des best-sellers de la cosméto.

    Oskar-Troplowitz.jpgConçue en 1911 par le docteur Oscar Troplowitz, patron du laboratoire pharmaceutique allemand Beiersdorf, à Hambourg, sa couleur immaculée inspire son nom : Nivea, du latin "Niveus", blanc comme neige.

    Afin de préserver la crème et ses vertus, Oscar Troplowitz utilise la découverte du chimiste allemand Isaac Lifhütz : "l'eucérit". C’est cet émulsifiant qui permet de combiner l'eau à l'huile et d’obtenir un mélange stable. Grâce à cette innovation, cette crème révolutionnaire ne rancit pas, contrairement aux autres crèmes de l’époque à base de graisse animale ou végétale.

    art_nouveau.jpgAvantage qui fait son poids, puisque c’est grâce à cette stabilité que la crème, conditionnée à l'époque dans une boîte en fer jaune au style Art Nouveau, pourra rapidement conquérir le monde. C’est seulement en 1925 que l’on découvrira "LA" mythique boîte bleue au logo blanc Nivea. Le blanc et bleu deviendront d’ailleurs les couleurs symboliques de la marque. Dès les années 1930, il existe une vingtaine de sites de production à travers le monde. Elle arrivera en France et par chez nous en 1932.

    Avec ses vertus hydratantes, protectrices et soignantes, Nivea Crème gagne rapidement la confiance du consommateur. Le succès de ce produit ne sera jamais démenti et à noter qu’encore aujourd’hui 8 personnes sur 10 ont un premier rapport avec la crème Nivea avant 4 ans. Son parfum si particulier à base d'essences de bergamote, orange, lavande, rose, lilas et muguet est devenu l'ADN de la marque Nivea et se retrouve dans une multitude de produits du déodorant au gel douche, en passant par les soins pour homme …

    NIVEA_Werbeplakat_D_1964.jpgLa marque, commercialisée dans plus de 200 pays, conjugue la tradition avec l’innovation. En 2011, Nivea a lancé "Pure & Natural" une gamme naturelle et sans parabène, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

    Pour marquer le coup de cet anniversaire extraordinaire, la marque centenaire édite des boîtes de crème Nivea en séries limitées et lance une large campagne de pub mondiale. L’occasion rêvée pour vous proposer un concours juste hallucinant.

    My Beauty blog et Nivea vous offre l’opportunité de gagner un an de produits Nivea !! Pour remporter ce merveilleux lot, rien de plus simple, il vous suffit de répondre à ces deux questions :

    nivea.jpeg1/ En qu’elle année est apparue la boîte bleue du soin Nivea ?

    2/ Combien de personnes participeront à ce concours jusqu’au dimanche 26 juin 2011 à minuit ?

    Envoyez vos réponses à mamzellecaviar@gmail.com avec pour objet « Nivea » avant dimanche minuit.

    Bonne chance à tous !!!
    xx

    Lien permanent Catégories : Concours 26 commentaires
  • Résulat du concours Gloss Armani Cosmetic

    gloss.jpg

    Merci à tous les participant(e)s au concours Gloss Armani Cosmetic et toutes nos félicitations aux 5 gagnant(e)s : Véronique G. Sandrine K, Amandine V, Alexx X et Romantica du Blog un aller simple au paradis qui remportent chacun un Gloss Rouge 400 D’Armani.

    Mamzelle Caviar

    Lien permanent Catégories : Concours 0 commentaire
  • "Docteur, c'est la faute à mes hormones ?"

    influents.jpg

    Les causes les plus fréquentes liées à l’augmentation du risque de cancer du sein sont bien connues. Citons de façon non exhautive l’hérédité, le mode de vie, le statut social, les facteurs environnementaux…

    La relation entre l’imprégnation oestrogénique et le risque de survenue d’un cancer du sein est établie. Tout semble se passer comme si le risque augmentait en proportion avec la dose totale d’hormones oestrogéniques reçues ; ainsi l’association d’une puberté précoce et d’une ménopause tardive figure en première place dans le classement des facteurs de risque.  Mais qu’en est-il au juste des apports externes en hormones et comment sont-ils influencés?

    Pilule et traitement hormonal de substitution (THS)

    La pilule contraceptive apporte de 20 à 50 fois à l’organisme le taux d’oestrogène et de progestérone fabriqués par les ovaires.  En 2005,  la pilule et le traitement hormonal de la ménopause ont été présentés sur les grandes chaînes de télévision comme des molécules cancérigènes de première classe mais, de tout temps, l’inverse et son contraire ont été écrits tant par les médecins que par les laboratoires pharmaceutiques pour qui la manne financière est énorme.

    Pourtant, certains cancers sont hormono-dépendants et affichent clairement leur tendance à la croissance, la dissémination ou la récidive lorsque le taux d’hormones de la patiente atteinte n’est pas régulé. Les pilules les plus récentes ont tendance à proposer des doses d’oestrogènes nettement inférieures à leurs ancêtres et prendraient en compte cette donnée ; d’autres moyens contraceptifs hormonaux diminuent la charge oestrogéniques grâce à une pharmacocinétique différente (les anneaux vaginaux dont les oestrogènes agissent strictement localement et les dispositifs intra-utérins hormonaux càd les stérilets hormonaux). Enfin les contraceptifs mécaniques excluent ce risque puisque non à base d’hormones.

    Le traitement hormonal de substitution fait l’objet de la même controverse suivant le même mécanisme corrélatif : il augmente la charge et la durée de l’imprégnation hormonale.

    Qu’en est-il de la nourriture ?

    Il y a peu d’arguments pour corréler un quelconque aliment ou facteur alimentaire avec le risque de survenue d’un cancer mammaire. Rappelons néanmoins le rôle du tissu graisseux dans la transformation périphérique des hormones circulantes en oestrogènes.

    L’abus alimentaire en tout genre pourra jouer un rôle via la survenue d’une obésité. Notons aussi le rôle non négligeable des alcools forts, non seulement via l’augmentation de masse graisseuse qu’ils induisent mais aussi par la diminution de l’élimination par le foie des oestrogènes circulants et ce, par toxicité hépatique directe.

    Ainsi, les femmes qui boivent journellement entre 30 et 60 grammes d’alcool (2 à 5 verres par jour) voient les risques de cancer du sein augmenter de 41 % par rapport à un groupe de même nature qui ne boit pas du tout. À titre de comparaison : les femmes dont la mère a souffert d’un cancer du sein voient leur risque de voir se développer une tumeur augmenter de 50 %.

    Et l’environnement?

    Le bisphénol A, un composé chimique, surtout utilisé pour tapisser l’intérieur de certaines boîtes de conserve, de canettes et de certaines briques, a pour effet de perturber le système hormonal des femmes et bon nombre d’observateurs le tiennent responsable d’une « oestrogénisation active » de la population féminine mais aussi masculine.  Il n’existe pas encore d’étude prouvant le rôle du bisphénol sur l’augmentation du risque de cancers mammaires. Il semblerait que l’industrie pourrait aussi être à l’origine de rejets dans les cours d’eau de différents œstrogènes, qui là encore pourraient dérégler le processus hormonal féminin.

    Autres facteurs potentiels

    Le tabac et certains pesticides sont reconnus comme pertubateurs endocriniens, leur rôle est non négligeable. Certains médicaments à action immuno-suppressive ou hyper- prolactinémiante pourraient être en cause lorsque leur utilisation est prolongée. Le stress chronique pourrait avoir un impact mais on ne sait avec certitude s’il a une action directe ou s’il agit via l’abus d’antidépresseurs hyper-prolactinémiants.

    Retrouvez directement cet article sur le site le Saint-Sein

    Lien permanent Catégories : Le Saint Sein 0 commentaire