Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

« Tue » travailles, toi ? Ou " Comment le Burn Out devient l’épidémie du siècle…"

burnout.jpg

 “ 30% des employés sont en Burn Out actuellement en Belgique ” - “ Je n’en peux plus de mon travail ” “ Je porte trop sur moi ”-  Les nuits, les week-ends ne me suffisent plus pour me reposer ” “ Je sens que je vais craquer, je dois sans arrêt me retenir de pleurer et j’ai du mal à retenir mes émotions”

Voilà ce que j’entends à longueur de journée en tant que coach ! Je me présente. Je suis Florence Blaimont, fondatrice de HERO sprl, une agence de coaching, consulting et formation. Je vais vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur : le Burn Out.

Aujourd’hui, le Burn Out ou épuisement professionnel touche une personne sur trois : des hommes d’affaires aux femmes au foyer, des personnes qui le sentent à ceux qui le nient, certains le reconnaissent, d’autres s’en cachent…

Ce syndrome consume le travailleur physiquement et moralement jusqu’à l’épuisement total. Dans ces quelques lignes, je souhaite vous présenter les symptômes, les causes possibles du Burn Out, des tuyaux pour prévenir et se sortir du Burn Out. Car oui, il est possible de sortir du Burn Out, mais pas seul. (Source Dr Van Acker, neuropsychiatre et Lise Bourbeau, auteur et conférencière)

Selon Lise Bourbeau, quelques semaines seraient nécessaires pour se sortir du Burn Out et déjà changer sa vision de la réalité. Les symptômes du Burn Out sont multiples et certains sont à prendre avec des “pincettes”. Pourquoi ? Car beaucoup de symptômes sont similaires à ceux de la dépression. Mais attention, Burn Out n’est pas égal à dépression. Selon Agnès Martineau-Arbes, médecin du travail, la dépression suppose une spirale descendante, une forme d’abattement, tandis que le Burn Out s’inscrit, au contraire, dans une spirale ascendante, une frénésie d’activité jusqu’au point de rupture.

Si vous vous sentez en danger de Burn Out, l’idéal est de demander un test médical auprès d’un cabinet de coaching ou de psychologie. (HERO sprl fournit des tests agréés par le Docteur Van Acker en collaboration avec Psy 503). Voici les principaux symptômes:

Les symptômes physiques :

- Extrême fatigue (malgré le sommeil/ les congés/week-ends)

- Nuits agitées – perturbées (cauchemars, insomnies)

- Tensions et douleurs musculaires : cou, épaule, dos, lombaires…

- Différents maux physiques : désordre intestinal, trouble de la vue, migraine…

- Consommation de snacks salés/sucrés/alcool qui augmente – et donc, prise de poids

- Ou au contraire, plus d’appétit – et donc, perte de poids

- Consommation de cigarettes en augmentation

- Consommation de calmants, anti douleurs de manière régulière

- Nausées et/ou migraines possibles

- Fatigue des yeux – troubles de la vue

- Perte de mémoire

- Baisse de la concentration 

Les symptômes psychiques :

- Extrême fatigue émotionnelle

- Hypersensibilité

- Angoisses et anxiété

- Mauvaise gestion du stress – des émotions

- Perte d’envie – de plaisir

- Difficulté à prendre des décisions

- Tendance à considérer que les pauses sont des pertes de temps

- Irritabilité

- Impression de lenteur

- Impression d’inutilité de ce que l’on fait (perte de sens)

- Impression de ne pas être en accord avec ses valeurs intérieures

- Humour cynique et ironique

- Pensées négatives du genre : plus rien ne va – le monde va mal – je suis au bout du rouleau – je porte trop – je vais craquer

- Perte totale de l’estime de soi

- Impression de ne plus être capable de rien

- Idées suicidaires

- Sentiment de « A quoi bon ?! », envie de jeter l’éponge

Les principales causes du Burn Out :

Il y a bien sûr, autant de causes qu’il y a d’individus. Voici, selon mon expérience de coach, les plus courantes:

L’environnement professionnel :

- Un patron tyrannique, qui a du mal à communiquer clairement ou qui n’est pas à l’écoute suscitera bien sûr plus de Burn Out au sein de son département ou entreprise

- Une restructuration de la boite qui peut avoir pour conséquence moins de personnel, une mauvaise ambiance

- Une fusion / acquisition : souvent lors des fusions ou acquisitions mal gérées, les employés se sentent perdus dans une nouvelle structure. Il peut aussi y avoir une perte de valeurs / culture ou de sens pour les employés.

- Des collègues tombés en Burn out, ce qui peut avoir comme conséquence une surcharge de travail et une mauvaise ambiance

- Un changement de management : dans certains cas, les personnes ne s’y retrouvent plus

- Une surcharge de travail et un manque de budget pour engager du personnel supplémentaire

- Des problèmes d’ententes avec les collègues,...

L’environnement personnel :

- Des problèmes familiaux

- Un deuil récent, une rupture, un divorce

- Des soucis financiers qui mettent la personne dans un état de stress et de pression permanents

- Les femmes avec une surcharge de travail : beaucoup d’enfants, des horaires difficiles, beaucoup de tâches ménagères…

- Un conjoint en dépression ou malade

- Un conjoint fort absent,...

Selon le Dr Van Acker, neuropsychiatre avec qui nous travaillons, il y a un cheminement en 3 étapes vers le Burn Out. Tout d’abord, la personne est confrontée à un environnement familial dépressif durant son enfance. C’est à dire qu’un des deux parents, ou les deux parents ont tendance à avoir des comportements dépressifs. Durant l’âge adulte, cette personne vit des moments difficiles dans sa propre famille (avec son conjoint, ses enfants). La dernière étape est celle qui se situe dans l’espace du travail : c’est-à-dire qu’en plus des moments difficiles en famille, il y a aussi une période difficile à traverser sur le lieu de travail.

Il y a-t-il un profil à risque ? 

Eh oui ! Le Burn Out ne s’attaque pas à Monsieur et Madame Tout le Monde.  Les plus touchés par ce syndrome sont les personnes les plus engagées. Il y a une croyance populaire qui dit que les personnes touchées par le Burn Out seraient les plus fragiles... Or ceci est faux.

Il s’agit souvent des « forts », ceux qui se veulent être un pilier pour leur famille et leurs collègues, ceux qui veulent prendre les responsabilités et qui sont engagés dans ce qu’ils font.  Ce sont, comme on dit chez les coaches, les « bonnes âmes ». Ils se soucient du bien-être et de l’efficacité, du temps et des tâches.

La crème de la crème des employés ! En tant que coach, nous entendons souvent dans notre cabinet : «  au début, j’étais très enthousiaste dans mon travail, j’étais hyper engagé. Mais maintenant, je n’en peux plus, et je ne vois plus le sens de ce que je fais. »

Voici les profils les plus touchés :

- Les surengagés

- Les idéalistes enthousiastes

- Les indépendants (on estime, en moyenne, un Burn Out tous les 10 ans dans la vie d’un indépendant en Belgique)

- Les patrons ou les personnes avec beaucoup de / de grandes  responsabilités

- Les Hauts Potentiels car hypersensibles et souvent hyperengagés dans leur travail

- Les personnes qui doivent exécuter beaucoup de tâches à la fois et très variées ou qui requiert beaucoup de concentration (les femmes au foyer ne sont pas épargnées)

Le conseil du Coach :

Quoi que vous fassiez, la première chose à faire est d’abord d’accepter ce Burn Out  et d’accepter de vivre avec pendant quelques semaines. Un coach consciencieux vous conseillera d’aller voir votre médecin traitant pour lui en parler et voir si une médicamentation est nécessaire ou non.  Vous n’avez pas le choix : ce Burn Out, vous le vivez. Alors, prenez-le comme une opportunité ! C’est ce que les gens qui ont traversé un Burn Out disent avec du recul.

Posez-vous les questions suivantes :

En quoi ce Burn Out est-il profitable pour moi ? En quoi est-ce que ce Burn Out est un cadeau pour moi ?Peut-être est-ce une opportunité pour vous de vous reposer ? En effet, cela vous permet de faire un arrêt sur image et d’observer la situation que vous vivez. De comprendre pourquoi vous en êtes arrivé là.

Peut-être que cela vous donne une chance de vous poser les bonnes questions ? De réfléchir sur vous-même ? Sur vos priorités et sur l’orientation que vous donnez à votre vie ?

Pour travailler le Burn Out avec les coachés, il s’agit souvent d’un subtil travail entre gestion du temps, apprendre à poser ses limites, travailler ses croyances internes, à gérer ses relations avec son environnement, à gérer ses émotions et sa communication.  Après le grand Tsunami qu’est le Burn Out, tout a été dévasté, mais les bases sont encore là. C’est une opportunité de reconstruire : plus rien ne sera jamais comme avant. C’est une chance de rebâtir autrement.

Florence Blaimont

HERO sprl - 0032/497 556 506

www.programmehero.com

Lien permanent Catégories : Florence Blaimont - HERO 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.