Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Diététique

  • L'été sera Vita Coco

    Capture d’écran 2014-04-11 à 17.07.18.png

     

    L’été s’annonce caniculaire… Prévoyez donc le coup en restant naturellement hydraté avec Vita Coco, l’eau de coco 100 % naturelle. Échangez les boissons énergisantes riches en sucre contre Vita Coco afin d’obtenir le corps dont vous rêvez, en plus d’une peau douce et hâlée.

    Il suffit d’un pour cent de déshydratation pour avoir la sensation de soif. Par ailleurs, des études montrent que même une légère déshydratation peut réduire les performances mentales quotidiennes. Après une séance de bronzage sous un soleil brûlant ou après une soirée sur la plage, l’eau de coco Vita Coco est parfaite, car grâce à elle, vous vous sentez bien tant à l’intérieur qu’à l’extérieur et ça se voit. Il n’est donc pas étonnant que l’eau de coco Vita Coco fasse partie des indispensables du sac de plage cet été.

    Vita Coco a été fondé en 2004 par deux amis d’enfance, Michael Kirban et Ira Liranet. Leur société est basée à New York & Vita Coco est leader dans la catégorie des boissons naturelles. Il faut dire que l’eau de coco naturelle Vita Coco ne contient qu’un seul ingrédient : de l’eau de coco fraîche, naturelle et particulièrement hydratante. L’eau de coco que l’on trouve dans Vita Coco provient de jeunes noix de coco vertes qui regorgent de potassium et d’électrolyte essentiels.

    Plus d'infos : vitacoco.com 

    Lien permanent Catégories : Diététique 0 commentaire
  • Biscuits aux flocons d’avoine et éclats de fèves de cacao, zéro gluten

    Capture d’écran 2014-04-01 à 01.32.56.png

    Mélanger ½ tasse de flocons d’avoine ou de riz , ½ tasse d’amande pelées et concassées, 3 cs de gaines de lin, 2 cs de graines de chia, 2 c à s de miel cru ou de sirop d’érable, 1 pincée de sel, ½ bol d’éclats de fèves de cacao, 2 c à s de graisse de coco, 2 c à s de purée d’amandes avec 1 bol d’eau de coco ou de jus de pomme.

    Constituer des galettes ,les poser sur papier de cuisson sur le plateau du déshydrateur, cuire 5 heures à 40°C, retirer le papier, continuer la cuisson environ 5 heures. Préférer les retirer lorsque les biscuits sont encore un peu mous, c’est encore plus délicieux. Peut aussi se cuire au four.

    Une recette Martine Fallon - La cuisine de l'énergie.

    Lien permanent Catégories : Diététique, Martine Fallon 0 commentaire
  • Kitchendiet, vous ne faites pas un régime

    kitchendiet.jpg



    Bonne nouvelle pour toutes les gourmandes qui n’ont pas forcément ni l’envie de faire régime, ni le temps, voici la première solution minceur qui fait un pied de nez aux idées reçues sur les régimes: Et oui, Kitchendiet débarque enfin en Belgique.

    L’idée est simple, mais semble être efficace : une équipe de professionnels du goût et de la diététique mettent au point une série de menus light livrables à domicile (ou au bureau).

    Mais comment ça se passe ?

    Il vous suffit de vous connecter sur le site de Kitchendiet et de faire votre évaluation poids avec une diététicienne par téléphone. Ensuite vous commandez vos plats frais pour la semaine, qui vous seront livrés à domicile avec un programme nutritionnel personnalisé.

    En deux ou trois semaine, le résultat est là, vous pouvez déjà compter perdre jusqu’à trois kilos. Mais Kitchendiet, ce n’est pas seulement un régime, c’est également la garantie de bien manger. Les plats sont en effet par le chef étoilé Mauro Colagreco.

    Retrouvez également cet article sur Essentielle.be



    Lien permanent Catégories : Diététique 0 commentaire
  • Alimentation : apprendre à lire les étiquettes

    Etiquettes.jpgLes rayons de vos supermarchés débordent d’aliments pleins de promesses quant à leur goût et à leur effet bénéfique sur votre santé. C’est bien entendu surtout du marketing. Mais il vous est possible de savoir ce que contient VRAIMENT ce qui atterrira ou non dans votre caddy. Encore faut-il savoir comment déchiffrer les étiquettes.

    Tout d’abord, l’étiquetage d’un produit vous informe sur sa valeur nutritive. Vous trouverez les calories (par portion de 100 grammes, ce qui permet aisément de comparer les produits sur cette base) mais aussi les quantités de protéines, de glucides, de lipides (graisses), de fibres alimentaires, de sodium ainsi que la composition du produit.

    En matière de composition du produit, il est intéressant de savoir que les ingrédients sont classés de gauche à droite par ordre décroissant de présence dans le produit fini. En d’autres mots, ils sont classés par poids par rapport au poids total. Le premier ingrédient cité dans la composition est l'ingrédient le plus présent dans le produit.

    Beaucoup de produits contiennent des ingrédients décrits sous forme d’un code commençant par la lettre "E". Notez à ce propos que les colorants (naturels ou chimiques) sont les E100 à E182, les conservateurs sont les E 200 à E297, anti oxygènes sont les E300.

    Méfiez-vous des allégations des fabricants annonçant que leur produit est bon pour la santé et pour la ligne. Par exemple, les produits annoncés à 0% de matières grasses (sans lipides) sont parfois très chargés en sucre. Des produits avec peu ou pas de matières grasses peuvent être, à cause du sucre, aussi caloriques que des produits similaires beaucoup plus riches en matières grasses. Allégé ne signifie pas forcément peu calorique. Un produit allégé est simplement moins calorique qu’un produit standard similaire. Par exemple, une mayonnaise allégée reste un produit très calorique. Dans le même ordre d’idée, le jambon dégraissé sous cellophane contient souvent du sirop de sucre (glucose, fructose ou autre).

    Afin de fournir du goût à bon marché, les produits industriels sont souvent très riches en sel et en sucre. Leurs teneurs sont indiquées sur les étiquettes. La teneur en sucre est indiquée dans les glucides. La teneur en sel apparait sous le nom de sodium. Vous constaterez à la lecture des étiquettes que beaucoup de produits sucrés sont également riches en sel, et vice-versa. Parmi les composants nocifs et facteurs d’obésité que l’on retrouve dans bon nombre de préparations industrielles, citons le sirop de glucose-fructose, l’amidon modifié, l’huile de palme, les graisses hydrogénées ou acides gras trans. Ces produits bon marché servent à donner plus de goût ou à rendre la consistance plus attractive. D’une manière générale, essayez de minimiser la consommation de ces produits.

    Certains produits ont des effets secondaires désagréables chez les personnes qui y sont allergiques.  Citons le glutamate (ou glutamate monosodique) ou le sorbitol qui provoquent chez certains des troubles intestinaux des plus désagréables.

    Alors, comment réagir ? L’idéal reste de cuisiner soi-même en maitrisant l’ensemble des ingrédients de ce que l’on prépare. La réalité de la vie est telle que pour des raisons multiples, ce n’est pas toujours possible.  Dès lors, il est important de choisir en connaissance de cause et de garder l’œil sur les étiquettes. Même au sein des produits industriels, il existe de grandes différences de qualité.



    Un article de Philippe Deltende à découvrir sur le site conseils nutrition.be

    Lien permanent Catégories : Diététique 1 commentaire
  • Dessert light : la panna cotta et son coulis d’abricot au romarin

    dessert.jpgIngrédients :

    50 cl de crème liquide allégée
    5 cuillères à soupe de Pure ViaTM
    2 à 3 feuilles de gélatine

    Pour le coulis :

    8 abricots frais
    2 cuil. à soupe de Pure ViaTM
    10 feuilles de romarin
    5 cl d’eau

    Préparation  :

    Faites ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Faites chauffer 15 cl de crème, ajoutez Pure Via. Essorez la gélatine entre vos mains et incorporez-la à la crème. Mélangez pour faire fondre la gélatine, puis versez cette préparation dans le reste de crème, mélangez à nouveau. Versez la crème dans de jolies verrines et faites la prendre au réfrigérateur pendant au moins 2 heures.

    Coulis :

    Lavez et dénoyautez les abricots. Coupez-les en morceaux, puis disposez-les dans le bol d’un mixer avec une dizaine de feuilles de romarin, Pure Via et l’eau. Mixez jusqu’à l'obtention d'un coulis onctueux. Passez ce dernier dans un chinois ou une fine passoire pour enlever les morceaux de romarin. Réservez le coulis au réfrigérateur. Juste avant de déguster, versez un peu de coulis sur les panna cotta.

    Le plus du chef :

    Vous pouvez parfumer les panna cotta en infusant de la vanille, de la cardamome, ou encore une herbe fraîche dans la crème bouillante. Réduction calorique de 74% par rapport à une recette réalisée à base de sucre et d'ingrédients non allégés.

    Source : TopSanté.com

    Lien permanent Catégories : Diététique 3 commentaires
  • NaturHouse : une méthode simple et une stratégie originale pour retrouver la ligne ??

    femme-mince.jpg« NaturHouse : une méthode simple et une stratégie originale pour retrouver la ligne », voilà un titre d’article qui bien évidement suscite de l’intérêt, surtout quand on se coltine quelques kilos en trop et que l’été arrive. J’ai donc été interpellée, et moi aussi, j’ai tenté ma chance auprès de Naturehouse.

    Et bien je ne suis qu’à moitié convaincue. Le principe n’est pourtant pas mauvais je dois avouer. Voici en quelques mots comment ça se passe : vous prenez rendez-vous avec un(e) esthéticienne dans l’un de leur centre qui vous fera un mini-bilan à l’aide d’une balance à bioimpédance et en prenant compte de vos habitudes de vies (prises de médicaments, problèmes de santé, habitudes alimentaires, antécédents familiaux, ect..)

    Ensuite, le ou la diététicienne met en place un plan diététique, adapté à votre rythme de vie en associant des compléments alimentaires conçus et fabriqués bien évidemment, par et pour le groupe NaturHouse. Le suivi diététique est alors totalement gratuit, seuls les compléments alimentaires sont à votre charge.

    Malheureusement, pour moi c’est un peu là que le bas blesse. Parce que le concept, je le trouve plutôt sympa, et pour ma part, j’ai particulièrement apprécié le fait que NatureHouse se serve d’une balance à bioimpédance. Cette balance en effet nous indique si votre surpoids et plus dû à un excès de masse grasse ou de rétention d’eau. Ca peut paraître con, mais au moins ça permet de savoir si on fait, ou pas, de la rétention d’eau.

    Par contre, je n’ai pas forcément été convaincue par les compléments alimentaires proposés par NatureHouse (mon pharmacien non plus d’ailleurs) qui en plus coûtent quand même relativement cher puisqu’il faut compter quasi 40€ par semaine (donc 120€ par mois). Pour le coup moi j’ai trouvé que c’était un peu excessif et le résultat pas forcément à la hauteur du prix.

    Lien permanent Catégories : Diététique 0 commentaire
  • Bien-être : retrouver la ligne avec un spécialiste


    regim.jpgComme chaque début de saison, Philippe Tahon, diététicien, nous donne quelques conseils pour perdre du poids, raisonnablement - durablement! Mais cette fois-ci, Philippe a souhaité mettre le doigt sur la cause de ces kilos pris, qui bien souvent, sont le reflet d’un sentiment de mal-être.  Et si un petit coup de pouce pouvait nous aider à retrouver ligne et bien-être ?

    C’est le printemps (ou presque)!

    Le printemps pointe le bout de son nez et, avec lui, une cohorte de régimes alimentaires en tout genre sont prêts à partir à l’assaut des medias. D’ici peu, on vous expliquera comment perdre du poids, parfois beaucoup de poids, rapidement et sans effort.

    Désemparés par plusieurs tentatives infructueuses, voire par un poids que l’effet yoyo n’a fait qu’accroître, vous serez plus enclins à vous jeter corps et âme dans l’un des programmes « minceur » dont on vous vantera les mérites.

    Certains perdront du poids, d’autres pas. Mais la plupart d’entre-vous reprendront ces kilos perdus et souvent plus encore : les différentes études à ce sujet sont unanimes.

    Les dégâts ne s’arrêteront malheureusement pas aux kilos repris : votre confiance en vous sera entamée, la frustration engendrée pourra être à l’origine de troubles du comportement alimentaire, votre santé risque d’être affectée, tant physiquement que mentalement. Et pour ceux pour qui cela sera la première expérience, il y a fort à parier que d’autres suivront, les menant toujours plus loin dans cette quête.

    Le tableau que je dresse peut sembler très sombre, mais il reflète la réalité, le quotidien de nombreuses personnes prisent dans cet engrenage.

    Lorsque les patients viennent me consulter, il est courant de les entendre dire qu’ils ont tout essayé auparavant, qu’ils sont découragés, qu’ils n’y croient plus. Des personnes pourtant très terre-à-terre me racontent les expériences les plus exotiques qu’elles ont tentées pour perdre du poids, faisant fi de leur bon sens tant elles se sentaient impuissantes.

    Au cours de notre travail, ils réapprennent à manger de façon spontanée, à se faire confiance, à être à l’écoute de leurs besoins fondamentaux. Ces besoins ne se limitent pas à la nourriture (faim, satiété, besoins en nutriments, lipides, glucides, etc.) car celle-ci ne constitue souvent qu’une compensation à d’autres manques ou difficultés (souvent d’ordre émotionnel).

    On « outre-mange » lorsque l’on est en proie à des émotions qui nous submergent, émotions que l’on n’arrive pas à exprimer de façon adéquate, lorsque notre vie semble avoir perdu de son sens, lorsque l’on ressent un vide d’ordre affectif… Il y a autant de raisons de manger de manière inadéquate qu’il y a de personnes en difficulté du point de vue alimentaire. Car, en général, l’excédent pondéral est le symptôme d’un mal-être et non une cause de celui-ci, même si il va finalement accroître ce mal-être.

    Les personnes qui prennent contact avec moi savent en général ce qui constitue une alimentation appropriée. Mais elles n’arrivent pas à mettre cela en pratique, se disant faibles, gourmandes, sans volonté… Ce point de vue fort culpabilisant ne fait qu’altérer plus encore leur confiance en elles.

    Mon travail consiste à leur faire prendre conscience du pourquoi des choses : c’est la condition sine qua non à un retour vers un comportement alimentaire apaisé, vers une alimentation dans laquelle le plaisir et la diététique cohabitent. Cet objectif sera atteint lorsque le patient aura développé une écoute bienveillante de lui-même optimale, quand il pourra se faire entièrement confiance. Au-delà des kilos perdus, il aura recouvré une très grande liberté.


    Philippe Tahon

    www.nodiet.be

    Lien permanent Catégories : Diététique 0 commentaire
  • Cette année, je dis non aux régimes !!

    femme_LL.jpg

    Cette année c'est décidé, je ne ferais pas de régime, j'instaure mes 10 commandements d'hygiène de vie au quotidien, et je m'y tiens !!

    1. On dort !!  Et oui, la premier commandement va de toute évidence plaire aux plus paresseuses d’entre nous, dormir est l’une des bases essentielle pour retrouver la ligne.  Plusieurs études ont démontré que le manque de sommeil jouait directement sur l’appétit et avait tendance à nous faire grignoter plus que nous le devrions.  Alors, on fait comme Marc Jacobs, on s’offre une sieste dès qu’on peut, et si on en a pas l’occasion, on n’hésite pas à faire la grasse mat’ le week-end.

    2. On boit !! Ca reste le b.a.- ba de toute bonne habitude de vie, mais, avouons-le, peu d’entre nous peuvent se vanter de boire leurs deux litres d’eau par jour.  Et pourtant, en buvant de l’eau on évacue les toxines.  Donc c’est décidé, cette année,  on s’y met pour de bon.

    3. On diminue le café !! Le café fait en effet partie des faux-amis.  A petite dose, il aide certes à brûler les lipides, mais attention, l’excès de caféine a tendance à agir directement sur le cortisol, qui n’est ni plus, ni moins que l’hormone du stress.  Si cette dernière est trop élevée, il y a tout simplement risque de stockage des graisses.  On lève donc le pied sur le café et on le remplace par du thé vert, de préférence bio.

    4. On arrête les plats tout prêts !! Certes, en travaillant toute la journée, il n’est pas toujours évident d’y réchapper.  Mais malheureusement, ces plats tout préparés que l’on nous propose ont bien souvent perdu leur qualité première en termes de nutrition au profit de colorants, graisses, conservateurs ou autre additifs.  Résultat, ces plats appauvris ne nourrissent plus convenablement nos organismes d’où une sensation de faim constante.

    5. On re-découvre les bons aliments !! Anti-stress, anti-âge ou encore anti-pollution, on apprend à se réapproprier les bons aliments qui nous font tout simplement du bien.  On rempli donc sans hésitation son frigo d’artichauts, d’épinards, de mâche, de choux, d’asperges, de concombres, de blette, de champignons, d’haricots verts, de navet, de cresson ou encore de tomates. Et on n’oublie pas les aromates qui nous aident à éliminer les mauvaises toxines comme le persil, l’ail, le gingembre, la cannelle ou encore le curcuma.

    6. On se muscle !!  Bougez fait bien évidemment partie des bonne habitudes à prendre pour se sentir bien.  Cela nous permet d’éliminer et d’affiner nos silhouettes.  Mais se muscler est également primordial pour retrouver ses formes et son tonus.  Bon à savoir, le muscle consomme beaucoup plus de calories que la graisse, et ce même au repos. Ce serait dommage de s’en priver, non ?

    7. On arrête les mauvais sucres !!  Déjà, parce qu’ils font tout simplement grossir, mais en plus, lorsque l’on ingère du sucre, on affole la glycémie, ce qui nous donne un coup de fouet, qui au final risque de nous fatiguer plus qu’autre chose.  De plus, le sucre accélère le flétrissement de la peau et fatigue le foie.  On remplace donc illico les sucres blancs, les bonbons, les pâtisseries ou encore toutes les crasses qui finissent en « ose », par du miel, du sirop d’érable ou encore de la mélasse.

    8. On mise sur les bons gras !! Et oui ça existe, certains gras sont essentiels et nous font tout simplement du bien en stimulant le métabolisme et nous apportant de l’énergie. C’est le cas pour les oléagineux (noix, noisettes, noix de cajou, amandes…), les poissons gras ou encore les avocats.  De plus, ces aliments sont de vrais amis pour la peau et ont souvent une grande teneur en vitamine B qui a le pouvoir de réguler le stress.

    9. On détox !! Avec une cure de fruits rouges (baies, mûres, framboises ou encore fraises).  Riches en polyphénols et anti-oxydants, ils réactivent la circulation de nos artères pour quasi zéro calorie, drainant graisses et cholestérol. A prendre en cure de deux-trois jours ou quotidiennement en petite dose pour un effet optimal.

    10. On maigrit !!  Et oui, parce qu’au final, c’est quand même ce qu’on recherche toutes.  Alors on  adopte discrètement un  jour de protéine par semaine.  On remplace le petit déjeuner par une omelette.  On préfère une viande blanche pour le midi accompagnée de légumes ou d’une salade.  Et idéalement le soir, on mange du poisson, toujours avec comme accompagnement des légumes ou une salade.  Résultat : on brûle tout naturellement les graisses.

    Lien permanent Catégories : Diététique 2 commentaires
  • Santé : maigrir avec un coach dans notre assiette.

    femme-qui-mange-des-pates-4246145rjnzk_1370.jpgEt si nous maigrissions ensemble grâce à un coach dans notre assiette ?  Zoom sur Philippe Tahon.

    Philippe Tahon est psychothérapeute et coach depuis de nombreuses années. Ses relations de confiance et d’échanges avec les différents acteurs du monde de la santé (médecins, diététiciens, pharmaciens) lui ont permis d’occuper une place spécifique au sein de sa profession.

    Au cours de son parcours professionnel, il a développé une technique innovante de coaching adaptée aux problèmes de poids et d’image de soi.  Il en connaît les enjeux: il a perdu 25 kilos il y a plusieurs années, après quinze ans de période yoyo, où il perdait beaucoup de poids puis en reprenait tout autant, voire plus. Quinze ans de frustrations, de culpabilité et d’une forme d’isolement due à l’incompréhension de l’entourage.

    Pourquoi ? Les régimes ne fonctionnent pas, les kilos perdus sont vite repris, on se trouve enfermé dans un effet yoyo !  Les échecs successifs à la perte de poids et la reprise de kilos supplémentaires altèrent l’image de soi, favorisant le sentiment de culpabilité.

    Il n’y a ni formule magique ni recette miracle… Et pourtant on peut sortir de cet engrenage, sans s’infliger les privations et frustrations habituelles. Par une approche qui respecte son mode de vie et permet de reprendre le contact avec ses sensations alimentaires.

    Philippe Tahon vous propose une vision différente de la perte de poids et de sa stabilisation. Il vous offre une opportunité unique d’être guidé et accompagné dans ce processus, sans aucun jugement sur soi ou sa façon de manger.  Comment ? La méthode est basée sur différentes approches thérapeutiques.  Le dénominateur commun est une analyse de la situation de départ : 
Historique personnel, perception de son corps et du regard des autres.

    Vient ensuite une analyse lucide du comportement alimentaire :
    •    Que mangez-vous, en quelle quantité, à quel moment de la journée, après quel évènement, dans quel contexte?
    •    Comment mangez-vous ? Trop vite, sans apprécier pleinement, sans identifier ce que vous consommez?
    •    Que ressentez-vous lorsque vous pensez à manger, puis en mangeant ?
    •    Après avoir mangé, vous sentez-vous rassasié, apaisé ou au contraire coupable, stressé?
    •    En quoi cela affecte-t-il le regard que vous portez sur vous-même ?
    •    Et en quoi cela affecte-t-il l’image que vous pensez donner aux autres ?

    Philippe Tahon examine les fonctions que vous donnez, souvent inconsciemment, à votre excédent pondéral :
    •    Vous protéger du regard ou du désir des autres.
    •    Entretenir une image négative de vous-même.
    •    Gérer vos angoisses, vos émotions, en les étouffant par le poids.
    •    Être fidèle à une image intergénérationnelle…

    Ces fonctions peuvent être très diverses et croisées. Leur mise en évidence est capitale pour vous permettre de sortir enfin de ce mode de fonctionnement toxique.  Seules des solutions sur–mesure sont garantes d’une réussite à long terme :
    •    Ne plus être en prise avec vos pulsions alimentaires en apprenant à ressentir ses envies et besoins en nourriture.
    •    Apprendre à différencier la sensation de faim de la compulsion.
    •    Ne plus se sentir coupable.
    •    Arrêter d’enchaîner les régimes amaigrissants drastiques basés sur les interdits qui ne fonctionnent pas dans la durée et qui nuisent à la santé et à l’estime de soi.
    •    Trouver un nouveau mode d’alimentation cohérent avec sa personnalité, ses aspirations profondes et son mode de vie.
    •    Retrouver son corps et faire enfin la paix avec son apparence physique.

    Alors qu’est ce qu’on attend pour enfin se retrouver? Toutes chez Philippe Tahon.

    Toutes les infos sur le Web : www.nodiet.be

    Lien permanent Catégories : Diététique 0 commentaire