Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

drague

  • Drague, et si on s’offrait les conseils d’un pro?

    Couple-sexeL.jpg

    Qui n’a jamais rêvé d’aborder un homme ou une femme qui nous plait, sans finalement jamais oser le faire ? II faut dire que l’exercice est délicat et la crainte d’un refus justifiée. Mais heureusement, certains professionnels comme Nicolas Bustin sont là pour nous épauler  et nous donner quelques astuces. A travers ses cours de love coaching, il nous apprend à séduire ou à rallumer la flamme de votre vie de couple.

    Petit tour d’horizon sur ce que nous propose ce professionnel de l’amour.

    A qui s’adresse un love coaching ?

    A toute personne qui a un problème dans sa relation amoureuse : il y a aussi bien des dames que des hommes et les tranches d’âge varient de 20 à 55 ans environ. Ce sont souvent des personnes qui ont vécu des expériences amoureuses qui se sont mal terminées, ou bien des personnes qui ne sont jamais arrivées à construire une relation. Ces situations sont souvent dues à une grande timidité ou à une perte de confiance en  soi suite à un échec.


    Qu’est qu’exactement un love coaching ?


    Un love coaching consiste d’abord à cerner le véritable problème de la personne et la cause de ce ou ces problème(s). Cela se fait lors du premier entretien où on prend le temps de discuter en profondeur de ce que cherche la personne qui s’adresse à nous. Ensuite, une stratégie est mise en place. Le plus souvent, cela commence par une reprise de confiance en soi. Puis, on peut aller jusqu’à accompagner la personne lors d’une sortie en discothèque pour la soutenir et voir quels sont ses progrès et ce qu’il y a encore à améliorer. Notre but n’est pas de trouver le partenaire idéal pour nos consultants, mais de leur donner les moyens de le trouver eux-mêmes et de se sentir bien dans leur peau.

    Quelle est la durée d’un love coaching ?

    C’est impossible de répondre à cette question. Pour certains cela peut aller très vite (par exemple, il suffit parfois d’une séance de photos qui va prouver à la personne qu’elle a du charme et sa beauté propre pour que tout aille beaucoup mieux). Mais pour d’autres, il faudra plus de temps, tout dépend du vécu antérieur de la personne et de sa capacité à évoluer.

    Pourquoi les gens aujourd’hui ne savent-ils plus draguer ?

    De nos jours, tout le monde a accès à internet et l’écran de l’ordinateur est un véritable écran protecteur pour certains. Il est plus facile de « chatter » sans sortir de chez soi, en espérant LA rencontre miraculeuse que de s’investir dans une relation. Du temps de nos grands-parents, les hommes invitaient les demoiselles à une promenade, à un goûter, à une soirée au théâtre, …et petit à petit on apprenait à se connaître et la romance pouvait débuter. Les jeunes d’aujourd’hui ont peur d’être romantique (ça pourrait faire ringard !) et de s’investir, de donner de leur temps et de leur personne pour construire une relation. D’ailleurs, on entend souvent dire des filles non plus qu’elles sont jolies ou mignonnes ou belles ou élégantes, mais simplement qu’elles sont « bonnes » ! Et  pourtant, le romantisme est toujours bien là, mais on ne le montre plus, on préfère parler de ses exploits sexuels.

    Y-a-t-il des gens qui ne savent pas, et qui ne seront jamais draguer ?

    Sans doute, mais est-ce vraiment nécessaire ? Etre soi-même et bien dans sa peau et capable d’entrer en contact avec les autres suffit bien souvent. Si vous êtes aimable et souriant, si vous êtes quelqu’un de sympathique et d’ouvert, vous avez probablement un réseau social bien étoffé. Et les rencontres se font alors naturellement.

    Qu’est ce qui a changé dans nos rapports homme/femme?

    Je ne peux pas en quelques mots vous faire une étude sociologique, mais les rapports hommes-femmes sont complètement bousculés. Au siècle dernier, une jeune fille devait être « honnête et sérieuse ». Aujourd’hui, elle doit être jolie et sexy. Il y a aussi beaucoup moins de respect de l’homme vis-à-vis de la femme et la galanterie est un phénomène rare. Par contre, la femme en s’émancipant s’est ouverte au plaisir sexuel et veut aussi pouvoir profiter de ce domaine de la relation. Cela fait peur à beaucoup d’hommes, quoi qu’ils en disent. Ils ne connaissent pas le corps de la femme, et on leur demande de le faire vibrer, et non plus uniquement de le pénétrer. Avouez que ça peut faire peur, si vous ne connaissez pas l’instrument et qu’on vous demande une symphonie !

    Quelle est la crainte des gens face à une démarche comme la drague ?

    La peur du refus. Abordez l’autre n’est difficile que parce qu’on craint le non ou le ridicule. Et la fille qui se fait draguer ne sait plus aujourd’hui pourquoi on la drague : juste pour une nuit au lit, ou pour une vraie relation. Donc, les deux ont peur, ce qui rend le contact difficile.

    Quel est le premier conseil que vous donneriez à quelqu’un qui ne sait pas draguer ?


    Avant tout, ne pas chercher à draguer. Chercher à être bien dans sa peau, à se faire des amis, à avoir une vie sociale. Il faut sortir, voir des gens et rester ouvert à la rencontre, sans la chercher à tout prix.


    www.softlove.be


    Rue 1 ére Amée Américaine, 166/b
    5100 Wépion (Namur)
    Belgique
    Tel.         +32 (0)81 460 111
    Fax.        +32 (0)81 460 479

     

    Retourvez cet article sur Essentielle.be

    Lien permanent Catégories : Psycho 0 commentaire