Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

stress

  • Le sport, un antidépresseur ?

    Capture d’écran 2012-06-09 à 19.01.19.png


    Sédentarité, stress quotidien, vous ne vous sentez pas bien dans votre peau. Votre corps a besoin d'être remodelé ! Une activité physique devrait vous réconcilier avec vous-même et vous déstresser ! Quels sports pratiquer pour éliminer vos petits défauts et renouer avec votre corps ?

    Le stress vous guette ? Il est urgent de réagir. On se regarde dans la glace et on rêve de faire disparaître quelques rondeurs, de raffermir le torse, de tonifier membres et dos, bref de se refaire une image de soi valorisée et dynamique. Le modelage corporel est à l’ordre du jour pour effacer les méfaits de la sédentarité et de la mécanisation alimentaire.

    Le sport, un antidépresseur ?

    Oui, si l’on en croit une étude parue dans "Archives of Internal Medicine" d’octobre 1999. L’activité physique a une action calmante grâce à une substance produite par le cerveau : les endorphines, qui améliorent l’endurance face aux épreuves de la vie. Autant d’atouts contre la déprime ! Et une façon de rééquilibrer le mental.

    Le sport pour oxygéner les tissus, éliminer les résidus et brûler les excédents nutritionnels, un programme mobilisateur ! Avec un choix d’activités personnalisées, au rythme et à la fréquence bien dosés.

    Repérer ses points faibles

    Dans un premier temps, on repère ses points faibles - mal de dos, migraines, surcharge pondérale , tendance à l’insomnie, irritabilité - et on observe scrupuleusement les contre-indications selon les pathologies, développées ou même ignorées (insuffisance respiratoire, problèmes cardiovasculaires, diabète, cholestérol).

    Décider de changer de look et d’humeur en optant pour une série d’activités physiques, c’est introduire efficacité, sécurité et plaisir dans sa vie, mais surtout optimiser son potentiel d’énergie et augmenter son capital santé.

    @doctissimo.fr

    Lien permanent Catégories : Sport 0 commentaire
  • Astuces : comment retrouver le sommeil

    Suite à mes galères de sommeil de ces derniers jours (voir article sur la BioSignature3), j'ai fait quelques recherches sur le net pour trouver des solutions et remédier au plus vite à ce problème. Voici quelques conseils sympathiques que j'ai pu trouvé et qui j'espère pourront nous aider à améliorer votre sommeil afin qu’il soit de meilleure qualité.


    femme-qui-fait-de-la-corde-a-sauter-4692155rfnzi_1370.jpgRègle 1: veiller à faire une dépense énergétique suffisante durant la journée


    L’exercice physique favorise le sommeil profond qui a pour fonction de rénover le corps physique. Par exemple, une marche rapide de 30 minutes est suffisante pour combler les besoins en exercices quotidiens. La bicyclette, la natation et la gymnastique sont aussi facilement praticables par tous.

    Règle 2 : s’exposer à la lumière vive le jour et dormir dans l’obscurité

    Les contrastes lumineux déclenchent les cycles naturels d’éveil et de sommeil. Il est donc recommandé de prévoir des activités à l’extérieur ou près d’une fenêtre bien éclairée durant le jour et de s’assurer un lieu le plus sombre possible pour le sommeil. La mélatonine ( hormone du sommeil où hormone somnifère) est sécrétée dans l’obscurité et régule les cycles sommeil / éveil.  Les lampes de luminothérapie permettent d’avoir la quantité optimale de lumière notamment pour les personnes qui travaillent où vivent à l’intérieur sous lumière artificielle.luminotherapie.jpg


    Règle 3 : éviter l’alcool, la caféine et la nicotine

    L’alcool est un dépresseur qui diminue la qualité du sommeil, la caféine est un excitant qui empêche la venue de l’endormissement, et la nicotine est un stimulant qui provoque de nombreux éveils durant la nuit.

    sommeil-tisane-dormir.jpgRègle 4 : aérer la chambre à coucher avant de dormir et abaisser la température


    Il est recommandé de dormir entre 15 et 17°C. L’oxygénation de la chambre est nécessaire parce que le cerveau, étant hyperactif durant les rêves, exigera une surconsommation d’oxygène durant le sommeil paradoxal. Ensuite, le sommeil est plus régénérateur dans une pièce fraîche que dans un lieu surchauffé.

    Règle 5 : se garder un moment de relaxation avant le sommeil

    Cette période de transition permet de faire une coupure entre le stress de jour et la détente de nuit. Un état d’esprit calme induit au sommeil. Écouter une musique apaisante, lire ou méditer sont autant de moyens de calmer le mental agité par le stress quotidien.yogajpg.jpg

    Règle 6 : s’éveiller avant la sonnerie du réveil-matin

    Ce retour naturel à la réalité évite un réveil brusque dans le milieu d’un cycle de sommeil profond. Le cerveau est plus alerte après un cycle naturel complété, celui du sommeil profond ou du sommeil paradoxal. Il suffit de se donner l’ordre de s’éveiller quelques minutes avant le réveil-matin. Cette suggestion ou programmation se fait avant d’aller au lit.


    Règle 7 : profiter des détentes diurnes pour diminuer la fatigue accumulée

    La technique consiste à faire des pauses de 5 minutes chaque fois que la fatigue ou un coup de pompe se fait sentir. Le simple fait de fermer les yeux et de laisser divaguer la pensée produit une régénération instantanée. De plus, une courte sieste de 20 minutes après le repas du midi ou plus tard dans la journée permet une recharge rapide des énergies vitales.

    En ajoutant un ou plusieurs de ces trucs à vos habitudes régulières, vous remarquerez que votre sommeil s’améliore petit à petit. Permettez-vous de faire d’abord des essais pour en vérifier l’efficacité, puis appliquer ces conseils pratiques selon vos besoins.

    Source : www.solvital.fr

    Lien permanent Catégories : Détox & bien-être 0 commentaire
  • Mon régime anti-fatigue

    yoga 43.jpgSeptembre vient de sonner et avec l'euphorie de la rentrée.  Alors, finit les grasses matinées, les siestes crapuleuses et les après-midi sur le bord de la piscine.  Mais attention, cette euphorie entraîne souvent une course contre la montre inévitable et certaines risquent de péter un câble (non, non, ce billet ne m'est pas du tout destiné) et de se retrouver sur les genoux avant Noël.  Histoire d'éviter que cela ne nous arrive, petit tour d'horizon dans notre assiette où on va tenir à l'oeil  les aliments anti-fatigue.

    Première étape, on vire le sucre

    Mesdames, le sucre n'est pas notre ami. Notre organisme peut très bien s'en passer. Les indices glycémiques élevés de ce dernier font brusquement monter le taux de glucose dans le sang, produisant trop d'insuline en une fois.  Cela fatigue notre pancréas et c'est le coup de barre qui s'installe. Alors, on zappe direct le sucre (surtout le blanc)

    Ensuite, on diminue les quantités

    On est foutu, on mange trop, c'est sympa comme titre de chanson, mais c'est malheureusement également une constatation.  La nourriture est partout, au coin de la rue, au bout du couloir, dans notre tiroir, malheureusement, nous mangeons trop souvent sur une journée et de trop grand quantités. Tous ces encas et ces repas copieux et riches en graisses fatiguent l'organisme, le forçant à constituer des réserves.  Cela nous fatigue sans même que nous nous en rendions compte, alors on lève le pied et on diminue nos quantités lors des prochains repas.

    On trouve notre rythme

    Là, je pense que c'est l'une des étapes les plus difficiles, surtout avec le rythme de nos vies. Chaque repas est important. Il faut apprendre à les respecter en leur accordant un réel espace temps, en les prenant à heures régulières et en évitant de les sauter.  Autrement dit, on prend un bon petit-déjeuner le matin, on fait une vraie pose le midi et on évite ainsi de trop manger le soir.

    On n'oublie pas les fruits et les légumes

    Ce sont nos meilleurs alliés anti-fatigue, cru, cuits, de préférence toujours de saison, ces derniers sont bourrés de vitamines, alors on en met à chaque repas, sans oublier les fruits secs dans lesquels on trouve plusieurs oligo-éléments indispensables, dont le célèbre magnésium anti-fatigue.

    On fait également le plein de ferDownloadedFile-1.jpeg

    Et oui, les carences en fer nous fatigues et sont bien souvent la cause de nos maux. Alors, on favorise, à quantité raisonnable afin d'éviter l'effet retour de manivelle, les viandes rouges, le foie de veau, le boudin noir, les rognons, mais également tous les fruits de mers, les poissons gras, les crevettes et les huîtres. D'autres aliments contiennent du fer et méritent d'être mis au menu : fruits secs, persil, lentilles, jaune d'oeuf, pois chiches, etc.

    Et pour finir, on pense à boire beaucoup d'eau

    L'eau aide l'organisme à éliminer et représente un apport très intéressant en oligo-éléments (magnésium, phosphore, calcium, zinc, manganèse...), idéal pour retrouver du tonus.  On diminue donc le vin le soir, on arrête avec les sodas, même light, et pour le coup, on pense à s'oxygéner, à faire un peu de sport et de la relaxation, et à nous cette rentrée !!

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire