Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

toxique

  • Le sucre est-il toxique?

    sucre.jpgEn top des vidéos les plus consultées sur le net en ce moment, une petite nouvelle fait son apparition, entre Justine Bieber et Lady Gaga, le professeur Robert Lustig s’impose discrètement, mais sûrement.

    En effet, malgré le contenu de cette dernière : un cours et son temps : 1h30, cette vidéo intitulée «Le sucre: l'amère vérité» a été vue 800.000 fois, attirant plus de 50.000 nouveaux internautes par mois environ.

    Alors pourquoi un tel succès?

    Le spécialiste de l'obésité infantile y développe une thèse dérangeante: le sucre est une «toxine» ou un «poison». Il affirme que le sucre est non seulement à l'origine de l'augmentation du diabète et de l'obésité chez les Américains, mais que c'est même la cause de nombreuses autres maladies: l'hypertension artérielle, plusieurs types de cancers et de maladies cardio-vasculaires.

    Devant le succès de la vidéo et les arguments de Robert Lustig, le New York Times magazine a décidé d'enquêter: le sucre est-il aussi mauvais que ce que le professeur suggère, un fléau aussi important que l'alcool ou la cigarette?

    C'est une accusation qui va beaucoup plus loin que de condamner le sucre pour les calories qu'il représente, l'argument présenté par les plans de santé gouvernementaux: le sucre et le sirop de glucose-fructose n'apportent ni protéine, ni vitamine, ni minéraux ou fibres, et nous en mangeons plus que ce dont nous avons besoin parce qu'ils sont si bons.

    Robert Lustig, lui, se fiche des calories, il s'inquiète des caractéristiques spécifiques au sucre et de la façon dont le corps métabolise le fructose: notre foie doit davantage travailler quand nous consommons du sucre (fructose+glucose) que du pain (juste glucose) par exemple.

    Un rapport fédéral américain de 1986 sur le sujet a simplement conclu que le sucre ne présentait pas de danger s'il continuait d'être consommé dans les quantités de l'époque. Sauf que ces quantités reviennent à 40 pounds par personne par année (18 kgs), ou 200 calories de sucre par jour, explique le New York Times, soit moins que ce qui est contenu dans une canette et demie de coca, ou deux verres de jus de pomme...

    Et la trop grande consommation de sucre est à l'origine du syndrome métabolique, lui-même à l'origine de maladies cardio-vasculaires. A quoi s'ajoutent les risques de cancers: une personne a plus de chances d'avoir un cancer si elle est obèse ou diabétique ou a un syndrome métabolique.

    Mais jusqu'à maintenant, toutes les études ont conclu qu'il faudrait procéder à davantage d'études pour trouver à partir de quelle quantité ces effets se retrouvent chez les humains, et donc savoir si notre consommation dépasse déjà cette quantité.

    Retrouvez la vidéo ici.

    Source : www.slate.fr
    Photo: Sugar / Uwe Hermann via Flickr CC License By

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire
  • L'aspartame est-il vraiment toxique ?

    Aspartam.jpgSuite aux deux études incriminant l'aspartame, on est en droit de se demander si l'aspartame est vraiment toxique ? A priori, l'agence nationale de sécurité sanitaire estime que non puisqu'elle n'a pas estimé nécessaire de réévaluer l'aspartame sur le plan toxicologique. Si cette nouvelle vous rassure quelque peu, continuerez-vous toutefois à consommer de l'aspartame ?

    L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a indiqué, mardi 15 mars, que les deux études incriminant l'aspartame et les boissons à base d'édulcorants alimentaires n'apportaient pas de "base scientifique suffisante pour une réévaluation de l'aspartame au plan toxicologique". Néanmoins, l'agence sanitaire française souhaite lancer une évaluation des bénéfices et des risques nutritionnels des édulcorants dits "intenses" en vue d'élaborer de nouvelles recommandations pour les populations vulnérables telles que les femmes enceintes.

    Cette décision fait suite à la publication, le 11 janvier dernier, de deux études mettant en cause l'aspartame. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a déjà fait savoir, le 28 février, que l'aspartame contenu dans certains substituts de sucre ne présentait aucun danger pour la santé. Une étude danoise a récemment mis en évidence un lien entre consommation de boissons édulcorées et risque d'accouchement prématuré, alors qu'une étude italienne a révélé l'existence d'une association entre aspartame et cancers du foie et du poumon.

    Autorisé en Europe depuis 1994, l'aspartame est un édulcorant qui a déjà fait l'objet de nombreuses réévaluations par le Comité scientifique de l'alimentation humaine de la Commission européenne (CSAH), notamment en 1989, 1997, et 2002. La dose journalière admissible (DJA) est actuellement de 40mg/kg de poids corporel.


    ©Relaxnews

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire